09 83 49 55 00

JDA-abeilles-en-ville« Des choses extrêmement positives ont été dites sur la » planification agricole », c’est à dire la maîtrise foncière, la production, l’environnement, le patrimoine, l’énergie… Une pensée du territoire agricole est en train de se mettre en route. Ce qui n’est pas établi, c’est la continuité entre ville et campagne. La mise en perspective de l’une par rapport à l’autre n’est pas encore faite.

On n’utilise pas suffisamment l’outil projet qui est une représentation concrète du territoire. Le projet permet de contextualiser, de rapporter des contradictions qui se résorbent facilement dans une représentation plus parfaite de la territorialité, dans des images plutôt que par des cartes. Plus facilement dans le projet que dans la planification abstraite, l’espace comme support, comme substrat, a des capacités à donner des réponses qui paraissent insolubles.

Il existe un continuum territorial, qui va du cœur de la ville jusqu’à la nature, et comme la campagne est au centre de ça, je pense qu’il y a dans la campagne un creuset de solutions extraordinaires à trouver. »

Michel Corajoud – Paysagiste et urbaniste

Propos recueillis lors des rencontres nationales « Formes agricoles et urbaines dans la ville territoire » – Rennes – 30/11/2010