09 83 49 55 00

« Expression visible de la vapeur d’eau contenue partout dans l’atmosphère. Le nuage est formé de micro-goutelettes en suspension. La vapeur d’eau, en s’élevant se refroidit et se condense au point de rosée. À cette condition d’apparition connue (la condensation) s’ajoute une autre généralement ignorée : chaque micro-goutellette se forme à partir d’un noyau solide, une « impureté ». Le nuage n’est pas seulement constitué d’H2O, c’est un ensemble « informé ». La nature de cette « information » détermine la qualité de l’eau qui tombe du ciel. Il peut s’agir de désherbant ou d’engrais. Pour le jardinier, le nuage contient à la fois la nourriture (ou le poison) et son solvant. C’est un réservoir biologique potentiellement vital ou létal. »

Abécédaire pour une écologie humaniste

Gilles Clément, Louisa Jones

in « Une écologie humaniste » – Éditions Aubanel – 2007