09 83 49 55 00

Patrick Blanc, Musée du Quai Branly

Le mur végétal est originellement une colonisation naturelle des murs par les plantes.

Autrefois considérée comme un problème, ce jardin vertical est devenu un élément esthétique de décors, plus ou moins artificiels.

Il fut mis en avant par son créateur Patrick Blanc, botaniste et spécialiste des plantes de sous-bois tropicales.

Le mur végétal appelé jardin ou écosystème vertical permet d’ aménager un espace intérieur ou extérieur. Il s’avère particulièrement intéressant pour l’aménagement de petits espaces exigus.

Une toile vivante

 

Réalisation Jardin Unique

Dessinez, peignez, sculptez, illuminez vos espaces de vie grâce aux multiples variétés de plantes existantes pour les murs végétaux : une simple façade peut devenir une œuvre d’art.

Outre ses vertus esthétiques, le mur végétalisé possède des vertus écologiques.

Placé à l’extérieur d’un bâtiment, il permet l’épuration de l’air et la production d’oxygène. L’ évapotranspiration de la végétation contribue au rafraîchissement de l’air et à une régulation de l’hygrométrie.

Il protège le bâtiment contre l’effet corrosif des pollutions et diminue les risques de crues urbaines. Les racines dégradent ou absorbent de nombreux polluants et certains gaz à effet de serre. Il contribue à une meilleure régulation thermique du bâtiment, et sert d’écran contre les vents dominants, les intempéries, le bruit, l’ensoleillement.

Il existe différents types de murs végétaux.

 

Le plus répandu est simplement constitué d’une plante grimpante plantée dans le sol, à l’extérieur, qui vient coloniser le mur.

Un autre dispositif, grâce à la mise en place de jardinières ou de balconnières permet d’intégrer la flore au bâti.

Enfin, il est possible désormais d’installer un mur conçu pour être végétalisé et contenant le substrat des plantes.

Afin d’assurer la pérennité de votre mur certaines précautions sont à prendre.

 

Le choix des espèces se fait en fonction des conditions climatiques du site d’installation, intérieur ou extérieur.

Il faut prendre en compte les risques de salissures par les spores de fougères, de mousses et de champignons.

Mal installé, il peut exister des risques de court-circuit en cas d’éclairage artificiel, de chauffage, de pompes…

Certains murs maçonnés à la terre ou à la chaux hydraulique doivent être protégés de la pénétration de racines susceptibles de les dégrader.

Ce mur vivant a besoin d’un entretien et de vérifications régulières, pour embellir votre quotidien.

Le mieux est d’en confier l’installation et la maintenance à un professionnel.

Pour davantage d’informations sur les murs végétaux (fournisseurs, partenaires), contactez Jardins d’Anne A.