09 83 49 55 00
Soleirolia soleirolii

Soleirolia soleirolii


Les couvre-sols sont des alternatives écologiques et esthétiques au gazon.

Le gazon est souvent  décrié car les tontes successives nécessaires à son entretien produisent une grande quantité de déchets verts dont il n’est pas toujours facile de se débarrasser.

Par ailleurs, l’emploi fréquent de produits phytosanitaires, afin de le rendre plus vert ou exempt de mousses, n’en fait pas un couvre-sol très écologique. Heureusement, il existe de nombreuses alternatives qui, à défaut de remplacer le gazon en totalité, permettent d’en diminuer aisément la surface.

Phyla nodiflora

Phyla nodiflora

Il existe un couvre-sol pour chaque usage et chaque situation. Certains supportent le piétinement comme Phyla nodiflora, d’autres non.

Pour les coins d’ombre et en terre humide, on peut citer par exemple, Soleirolia Soleirolii, charmant tapis vert qui apporte un côté romantique au jardin.

Le lierre, Hedera, permet de couvrir de grandes surfaces, même en sols pauvres et tolère toutes les expositions. C’est un des couvre-sols les plus robustes et les plus polyvalents qui soient.

Caraiste tomenteux

Céraiste tomenteux


Pour les situations très ensoleillées et sèches, Cerastium tomentosum, le Céraiste tomenteux, convient bien. Il couvre des surfaces petites à moyennes et présente un beau feuillage gris-vert agrémenté d’un nuée de fleurs blanches à la fin du printemps.

Parmi les couvre-sols à fleurs intéressantes on peut citer également la Bugle rampante, Ajuga reptans, dont les fleurs bleu-violet s’épanouissent longuement en fin de printemps, ou bien l’Alchémille, Alchemilla mollis, dont les fleurs jaunes surmontent un beau feuillage plissé gris-vert qui retient les gouttes d’eau à la manière d’ un calice.

Ajuga reptans

Ajuga reptans



Il existe encore bien d’autres variétés de couvre-sols.

Le paysagiste sait tirer profit de leurs nombreuses qualités, afin de  proposer le meilleur choix et la meilleure adaptation au milieu.