09 83 49 55 00

L’éco-pâturage qu’est-ce que c’est ?

L’éco-pâturage est une solution alternative de gestion des espaces verts ou d’espaces naturels à entretenir. L’objectif principal de l’éco-pâturage n’est pas la rentabilité économique, mais le maintien des milieux naturels sans pollution auditive ou visuelle …Ouessant_troupeau

Pratiquée par nos ancêtres et plus fréquemment dans les zones naturelles et montagneuses, cette technique a été mise de côté au profit de l’entretien mécanique et chimique (tondeuses, désherbants …). .

Mais l’éco-pâturage fait son retour en force. En France, Bayonne fut la première ville il y à 15 ans à tester cette pratique vieille de plusieurs milliers d’années.

En effet, depuis quelques années, le développement durable et l’écologie sont au centre des discussions et des débats de société. C’est la raison pour laquelle on re-découvre cette technique oubliée.

Comment ça marche ?

L’ éco-pâturage, est un principe simple. Il s’agit d’introduire dans un espace paysager des animaux herbivores (vaches, moutons, chèvres, chevaux ou poneys…) qui vont remplacer les interventions d’entretien mécanique ou chimiques.

troupeau_medoc-2Ces animaux, souvent rustiques sont issus d’espèces locales que l’on peut rencontrer dans nos régions. Ils s’adaptent facilement aux différents milieux et sont naturellement résistants aux maladies. Les animaux doivent notamment être capables de consommer suffisamment de fourrage disponible pendant l’hiver, de profiter des périodes d’abondance du printemps et de tirer partie de pâturages estivaux amoindris et souvent peu accessibles.

Ainsi, cette pratique remet au goût du jour des races domestiques abandonnées selon le milieu choisi et les objectifs écologiques envisagés.

L’éco-pâturage ne s’inscrit pas seulement dans une finalité écologique, il permet aussi, dans certaines régions, de réduire les risques d’incendies. Par exemple Le Merinos d’Arles et La chèvre du Rove, que l’on rencontre principalement dans les régions du sud de la France, plus précisément en Provence Alpes-Cote-d’Azur et en Corse. Ces animaux sont utilisés pour défricher et nettoyer les sous-bois, permettant par conséquent de limiter les départs de feu.

Où se pratique t-il ?mouton-toit

L’éco-pâturage se pratique dans toutes les régions. La seule contrainte est d’offrir aux animaux un espace naturel suffisamment grand et fourni pour pouvoir les nourrir toute l’année. Il se pratique à la campagne, à la montagne et même dans les plus grandes villes de France. Par exemple, Paris expérimente l’éco-pâturage depuis avril 2013, dans le XIXème arrondissement sur un terrain en friche : derrière le bâtiment des archives, quatre moutons d’ Ouessant ont fait leur apparition. Nous pouvons donc parler d’éco-pâturage urbain …

moutons-pyrénéesQuelles espèces sont utilisées ?    

  • Des bovins : Rouge flamande, Bretonne pie noir, Bordelaise, Nantaise …
  • Des équins : Baudet du Poitou, shetland, âne …
  • Des ovins et caprins : Mouton d’Ouessant, Lande de Bretagne, Chèvre alpine, des Pyrénées…

Par ailleurs, des animaux provenant d’autres pays ou région sont parfois introduits dans certaines zones à titre d’expérimentation : Lamas, Alpagas…

Sources : www.ecopaturage.be / www.ecopaturage,com / www.entretien-nature-territoire.fr / www.liberation.fr / www.consoglobe.com / www.vertdeco.fr / www.directmatin.fr / www.humanite-biodiversite.fr