09 83 49 55 00

L’érosion des berges

Frange de transition entre l’eau et la rive, la berge est un élément fragile du paysage. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de l’érosion : les courants, la pluie, les animaux ou les activités humaines.

Si l’on souhaite éviter l’érosion et protéger une berge, il existe des solutions végétales comme alternative aux aménagements, plus lourds, de génie civil.

Qu’est-ce que le génie végétal ?

Le génie végétal est l’ensemble des techniques concernant la conception, la mise en œuvre et les applications dans l’utilisation des plantes ou des parties de celles-ci en vue de réaliser un aménagement de protection contre l’érosion, de renforcement et de régénération des sols ou de stabilisation des berges.

Avantages :

  • qualité paysagère des projets : la diversité des plantes utilisées donne un aspect naturel ;
  • préservation de la biodiversité ;
  • intervention plus douce donc plus respectueuse de l’environnement ;
  • période des travaux en adéquation avec la saison de repos végétatif des plantes.
  • amélioration des capacités d’autoépuration des cours d’eau ;
  • compétitivité économique : une berge végétalisée coûte moins cher dans la mise en œuvre.

Inconvénients :

  • recours aux techniques de génie civil nécessaire lorsque les contraintes mécaniques sont fortes. Forces hydrauliques, pente de la berge… ;
  • l’efficacité du génie végétal est faible dans un premier temps jusqu’au développement des racines ;
  • main d’œuvre importante pour certains types de réalisations ;
  • l’entretien de l’ouvrage les premières années est primordial pour permettre aux végétaux de prendre leur place.

Exemple de réalisation en génie végétal

Mise en place d’une fascine : utilisation de branches de saule inertes ou vivantes derrière des pieux afin de lutter contre l’érosion du pied de berge.

Images Pierre-André Frossard

Sources : www.genie-vegetal.eu ; www.aquaterra-solutions.fr ; www.geni-alp.org