09 83 49 55 00

Aronia prunifolia, l’aronie pourpre est un probable hybride naturel entre l’aronie rouge, Aronia arbutifolia et l’aronie noir, Aronia melanocarpa. Il croît en Amérique du nord, dans les espaces ouverts, friches et lisères forestières. Aronia prunifolia était cultivé au 19e siècle en Europe et en Russie, pour ses fruits aux grandes qualités nutritives, puis sa culture a périclité.

De nos jours, les jardiniers ont un regain d’intérêt pour les aronias, notamment du point de vue ornemental. Mais depuis quelques années, Aronia prunifolia est de nouveau recherché pour sa production de fruits, dont les vertus médicinales ont été remises au goût du jour. Le fait qu’il soit aussi un excellent arbuste d’ornement ajoute à ses qualités.

Description

Aronia prunifolia est un arbuste caduc de petit développement : 2 m de hauteur pour 2 à 3 m d’étalement. Ses branches bien ramifiées portent des feuilles ovales simples, aux bords finement dentelées. Leur limbe vernissé sur le dessus est plus pâle en dessous. Les feuilles prennent une couleur rouge violacée en automne avant de tomber : des couleurs d’autant plus vives si l’arbuste est en situation ensoleillée.

Les fleurs, rappelant celles d’un pommier, sont de petite taille, mais portées en corymbe de 12 à 20 fleurons. La corolle est blanche à rosée, à 5 pétales. Les fleurs autofertiles sont mellifères, donc fécondées par de nombreux insectes. Elles produisent un grand nombre de baies, noires à bleutées à maturité, très décoratives avec leurs pétioles pourpres. Elles sont comestibles.

Aronia prunifolia ‘Nero’ est une variété sélectionnée par les cultures en Russie, avec de plus gros fruits.

Aronia prunifolia ‘Viking’, provient des cultures de Finlande. Il est souvent aussi présenté sous l’appellation d’Aronia melanocarpa ‘Viking’. Il a de plus gros fruits également, un peu moins acides.

Culture

De culture facile, Aronia prunifolia aime une situation ensoleillée mais supporte aussi la mi- ombre. Il tolère aussi bien les sols acides que basiques, secs que humide, en zones de berges. Il demande en revanche une bonne richesse au niveau du sol. Lors de la plantation en automne ou au début du printemps, le trou de plantation est ajouté de terreau riche. Et durant au moins la première année de plantation, la plante ne doit pas subir de sécheresse.

Pour une culture fruitière, un apport d’engrais améliore le rendement. Un aronia est capable de produire dès la première année de plantation, mais son rendement maximal n’est atteint qu’au bout de 6 à 7 ans.

Entretien et taille

L’aronia pourpre est une plante qui drageonne : soit on le laisse drageonner pour créer un ensemble naturel, qui attire une faune importante, soit on veut le garder en individu unique, et dans ce cas il faut limiter, détruire, ou transplanter les rejets émergeant trop loin du pied d’origine.Pas besoin de tailler l’aronia pourpre, sauf pour enlever les branches en mauvaise santé ou qui déséquilibrent l’arbuste.

Le fruit : l’aronia

L’aronia est un fruit acide et astringent, considéré comme meilleurs par certains lorsqu’il a subit une gelée. On peut le consommer, frais ou séché, en confiture ou en jus, mélangé avec d’autres fruits. Ses qualités nutritives sont importantes, et il a longtemps été considéré comme une panacée.

Il est riches en vitamines, oligo-éléments, fibres alimentaires, antioxydants et pectine. Il aide au transit, agit sur le foie et la vésicule biliaire, la tension artérielle. C’est un diurétique et un agent régulateur du système immunitaire, du taux de sucre et de graisses dans le sang. Il est actuellement étudié et utilisé par la médecine.

Aronia prunifolia en fleurs
Aronia x prunifolia
Aronia x prunifolia 'Viking'
Aronia x prunifolia fruits