09 83 49 55 00

L’agapanthe fut découverte en Afrique du Sud, puis en Europe par des explorateurs Néerlandais au 17ème siècle. On note également sa présence en Australie.

Son nom est la combinaison de deux mots en ancien grec : Agapê signifiant amour et Anthos, la traduction de fleur. Également surnommées Lis du Nil ou Tubéreuse bleue, les agapanthes sont réparties en une dizaine d’espèces : africanus, campanulatus, umbellatus, …

Il en existe deux types principaux : les persistantes et les caduques. La première est moins rustique que la seconde, préférant les climats doux aux températures négatives. Les nouvelles variétés disponibles résistent à des températures pouvant atteindre -15° à -20°.

Qualités esthétique

Cette vivace présente un feuillage linéaire (de 30 cm à 60 cm de long), vert vif et luisant. Le port, légèrement retombant des feuilles, apporte du volume à la base du végétal. Cette plante peut atteindre une hauteur de 70 cm au niveau du feuillage et une largeur avoisinant les 45 cm.

L’atout majeur des agapanthes est leur floraison remarquable survenant pendant l’été. Selon les espèces et le climat, les fleurs sont présentes à partir de la fin du printemps jusqu’au début de l’automne. Bleu azur, violacé ou blanc pur, les inflorescences se présentent en ombelles réunissant 10 à 30 fleurs étoilées. Chaque petite fleur mesure 3 à 5 cm de long.

Culture

Les agapanthes se plaisent dans un sol bien drainé, riche et neutre. Elles tolèrent légèrement le calcaire. Ces plantes réclament une exposition ensoleillée ou mi-ombragée avec un taux d’humidité raisonnable. Elles peuvent être plantées en pleine terre ou en pots. On préférera placer les espèces persistantes en pleine terre, car celles-ci fleurissent avant les caduques. De plus, la plantation en pots permet de protéger les plantes du gel.

Utilisation

Leur port touffu et leurs hampes florales perchées à 1.00 du sol confèrent aux agapanthes une allure aérienne et graphique. Ces vivaces sont caractéristiques de la Bretagne et des jardins de bords de mer à l’image de l’île de Bréhat ou du jardin exotique Georges Delaselle (Ile de Batz). Le climat océanique permet aux Lis du Nil de s’épanouir pleinement, car ils présentent une bonne résistance aux embruns et à la sècheresse. Cette vivace se retrouve dans tous les styles de jardins et ambiances : jardin minéral, contemporain, exotique, naturel, romantique, …

Entretien

La suppression des fleurs au ras du sol après leurs floraisons est nécessaire pour obtenir de nouvelles inflorescences l’année suivante. Pour les espèces persistantes, les feuilles jaunies peuvent éventuellement être retirées afin d’assurer une meilleure repousse du feuillage. On veillera également à protéger les souches en hiver.