09 83 49 55 00

Le XXIème siècle sera-t-il le siècle des villes intelligentes ?

La Smart city ou ville intelligente, terme encore méconnu il y a quelques années, est une approche qui vise à améliorer la qualité de vie des habitants en optimisant les ressources.

Un projet porté par l’Union européenne

L’Union européenne est déterminée à soutenir financièrement les projets de villes intelligentes. L’objectif est de favoriser l’émergence des villes connectées, d’ici à 2020 avec des villes témoins. Notamment en juin 2014, Montpellier, huitième plus grande ville de France, servira de ville témoin pour la France.

Des enjeux pour la ville de demain

Une gestion urbaine difficile et des enjeux environnementaux majeurs nécessitent une autre approche de la ville. La ville intelligente et connectée, c’est essayer de :

  • favoriser la biodiversité. Par exemple, grâce aux objets connectés qui par un système de capteurs surveillent la santé des abeilles et anticipent une invasion de parasites ;
  • lutter contre la pollution atmosphérique grâce notamment à « Clarity », un capteur de pollution connecté qui mesure en temps réel l’exposition aux particules fines ;
  • préserver les ressources en eau de plus en plus rares : un robinet extérieur connecté à un smartphone permet de déclencher et de contrôler la consommation d’eau pour l’arrosage des plantes.

Connectée en permanence

Les villes intelligentes sont donc pensées selon la logique du réseau avec des systèmes de capteurs, des caméras, des ordinateurs, des smartphones… Ce système contrôle, observe et gère le quotidien des citadins.

Par exemple, l’utilisation de mobilier urbain communicant et autonome en énergie grâce aux panneaux solaires permet de recharger sont smartphone et de fournir des informations en direct. Autre application, le stationnement intelligent permet de trouver une place plus facilement en centre-ville, mais également de désengorger le trafic, de limiter la pollution et les nuisances sonores.

Toutes les données recueillies par ce système sont rassemblées et gérées dans une base de données centralisée. Ainsi, la collecte et le traitement de ces données, devraient contribuer à rendre les villes plus économes et plus durables.

Toitures végétalisées connectées

La gestion des eaux pluviales est de plus en plus critique en milieu urbain. L’équivalent d’un département de terres arables disparaît chaque année en France sous les nouvelles infrastructures et l’étalement urbain, ce qui augmente l’imperméabilisation des sols. Le toit végétalisé intelligent et connecté permet d’augmenter la perméabilisation et l’absorption des eaux de ruissellement. Cette toiture high-tech connectée est pilotée par informatique, elle va jouer un rôle d’éponge, en fonction de l’humidité et de la météo. En effet, sous un tapis de sedums, ciboulette, œillets et autres vivaces, des réservoirs permettent de stocker l’eau de pluie. L’eau est ensuite automatiquement réutilisée pour l’arrosage des plantes pendant les phases de sécheresse. Le surplus est évacué par un système de trop-plein.

Fiction ou réalité ?

Ces technologies futuristes sont devenues réalité. Mais la ville connectée peut s’avérer effrayante au quotidien. Que se passe-t-il quand tout se met à dysfonctionner ? De plus, avec toutes les données collectées à notre insu, pouvons-nous encore avoir une vie privée ? Le besoin de tout contrôler, peut-il devenir une atteinte à la liberté des citoyens ? Des questions auxquelles les réponses semblent encore floues.

 

 

Robinet d'extérieur connecté
Toiture végétalisée connectée
Toiture végétalisée connectée