09 83 49 55 00

enluminure_bourrache« L‘éducation d’Anne de Bretagne avait été confiée dans son enfance à Françoise de Dinan. Celle-ci, très cultivée, lui enseigne le latin, des rudiments de grec et de sciences. […].

Il semble certain qu’elle s’intéressait à la botanique, peut-être, comme beaucoup de ses contemporains, dans ses aspects plus utilitaires et symboliques que savants. La reine aimait soigner elle-même ses proches avec des plantes, comme cela était l’usage, surtout pour les femmes quel que soit leur rang, peut-être dans la lignée de l’école de Salerne, ville réputée depuis le Xe siècle pour le grand nombre d’éminentes femmes médecins qui soignaient essentiellement par les plantes.

La reine aimait aussi les jardins, la beauté de ceux de Blois, malheureusement disparus, était célèbre et ses biographes soulignent l’intérêt qu’elle portait à leur entretien… »

Michèle Bilimoff, ingénieur, archéologue et jardinière

in Promenade dans des jardins disparus, Les plantes au Moyen-âge, d’après les Grandes Heures d’Anne de Bretagne – Éditions Ouest-France 2005