09 83 49 55 00

Pour se développer, les végétaux utilisent de l’eau, de la lumière, du carbone, de l’oxygène, des éléments minéraux et en quantité moindre, des oligo-éléments. Pour faire simple, elles puisent le carbone et l’oxygène dans l’air grâce à la lumière, et le reste, dans le sol. Si vous voulez donner un coup de pouce à vos végétaux, c’est donc ce dernier qu’il faudra améliorer.

Les éléments minéraux :

  • L’azote (N) : il favorise la croissance des plantes et leur teneur en protéine.
  • Le potassium (K) : il joue un rôle primordial dans le fonctionnement interne des végétaux, comme l’absorption et le transfert de certaines substances (notamment des sucres, de la cellulose et de l’amidon), la rigidité des tiges, l’économie en eau, le développement racinaire, la résistance au gel, à la sécheresse et aux maladies.
  • Le phosphore (P) : il joue un rôle essentiel pour la floraison, la nouaison, la précocité, le grossissement des fruits et la maturation des graines.
  • Le magnésium (Mg) : il joue un rôle dans la photosynthèse mais est surtout destiné à améliorer la structure du sol.
  • Le calcium (Ca) : il joue un rôle dans la structure du sol (contrôle du Ph et disponibilité des autres éléments), ainsi que dans la construction cellulaire.
  • Le souffre (S) : il est nécessaire à la croissance des plantes et est responsable de l’odeur et la saveur de certaines plantes.
  • Les oligo-éléments : fer, zinc, cuivre, bore, manganèse, silicium, molybdène, sodium, cobalt, chlore. En général, ils ne manquent pas mais il peut cependant exister des carences spécifiques sur des types de culture particuliers.

Les éléments à utiliser tels quels :

Le marc de café

Déposer le directement au pied de vos plantes puis incorporez le grossièrement (enfouissement superficiel) à l’aide d’une mini fourche ou d’une mini griffe piocheuse.

La cendre de bois (non peint et non traité pour ne pas contaminer le sol)

La cendre de bois est riche en calcium, silice, phosphore, magnésium et potasse. On peut donc l’employer pour améliorer la structure du sol (sauf terre de bruyère).
Épandue en petite dose, elle est bénéfique aux surfaces engazonnées. Elle favorise en effet l’activité des micro-organismes, ce qui améliore l’infiltration de l’eau et empêche ainsi un trop fort développement de la mousse. Elle peut également être épandue en petite quantité (on parle souvent de deux poignées par m2), au pied des fruitiers ou dans les massifs.
Étant riche en calcium, elle ne doit pas être utilisée au pied de végétaux de terre de bruyère. Ceux-ci n’apprécient pas les terres calcaires / alcalines.

Les peaux de banane

Elles sont riche en potassium. Les rosiers adorent. Hachez-les enterrez les à leurs pieds ou sous la motte dès la plantation.

L’eau de cuisson (non salée et froide)

Durant la cuisson des œufs, des pâtes ou des légumes, elle se charge de nutriments, minéraux et vitamines intéressants pour les besoins des plantes.

Les éléments à transformer :

Le purin de consoude

Riche en potasse et azote, le purin de consoude renforce les végétaux.
Fabrication : 2Kg de consoude pour 10L d’eau, laisser macérer 15 jours au frais en remuant de temps à autre. Filtrer et diluer (1L pour 5L d’eau).

Le purin d’ortie

Riche en azote et potasse, le purin d’ortie stimule la croissance des plantes.
Fabrication : 1Kg d’ortie (non fleuri) pour 10L d’eau, laisser macérer 15 jours au frais et brasser tous les jours. Filtrer et diluer (1L pour 10L d’eau).

Sources de l’article : http://intrants.capitalisation-bp.info/Doc/Doc_techniques/Engrais/Module_formation_nutrition&engrais.pdf