09 83 49 55 00

« État de déprise. Terrain abandonné. Laissé libre à sa propre évolution. Site d’accueil des espèces pionnières. La friche est toujours jeune, instable et riche. L’état de friche cesse à l’approche du climax correspondant au site enfriché. Les jardins qui s’en inspirent (cf. Le Jardin en Mouvement) exploitent les dynamiques et la diversité exceptionnelles des séries floristiques pionnières, puis des séries en voie de stabilisation progressive (vivaces, bulbeuses, lianes, arbustes, arbres). »

Abécédaire pour une écologie humaniste

Gilles Clément, Louisa Jones

in « Une écologie humaniste » – Éditions Aubanel – 2007