09 83 49 55 00

Etude-paysage«  Le paysage ne se réduit pas aux données visuelles du monde qui nous entoure. Il est toujours spécifié de quelque manière par la subjectivité de l’observateur ; subjectivité qui est davantage qu’un point de vue optique. L’étude paysagère est donc autre chose qu’une morphologie de l’environnement.

Inversement, le pays n’est pas que « le miroir de l’âme ». Il se rapporte à des objets concrets, lesquels existent réellement autour de nous. Ce n’est ni un rêve ni une hallucination ; car si ce qu’il représente ou évoque peut être imaginaire, il existe toujours un support objectif. L’étude paysagère est donc autre chose qu’une psychologie du regard …»

Augustin Berque
in Cinq propositions pour une théorie du paysage – Éditions Pays / Paysages – 1994