09 83 49 55 00

BTymenreton d’origine, Erwan Tymen rejoint l’ école du Chesnay à Versailles à l’age de 15 ans, pour y apprendre le métier d’horticulteur. Passionné depuis sa plus tendre enfance par la nature et la diversité végétale, il crée et aménage des jardins de particuliers depuis les années 1960. Très tôt, ses nombreux voyages d’études le conduisent à s’intéresser aux jardins et paysages des pays scandinaves qui retiennent particulièrement son attention. Au Danemark, il fera une rencontre décisive avec l’architecte Arne Jacobsen dont il s’inspirera par la suite.

Des idées d’ailleurs

De retour en France, il rapportera de nouveaux concepts ( palissade en bois noire, tombe paysagère…) directement inspirés de ses voyages d’études, ainsi qu’une palette végétale originale, peu utilisée à l’époque. Passionné par L’Irlande, Erwan Tymen s’inspire de ses observations et les expérimente dans ses jardins bretons : murets de pierres sèches, endroits de mousse, paysages sculptés par le vent… Sa participation aux Floralies de Lorient (1967), de Nantes (1977), puis de Paris (1979), le fera connaître du grand public.

Un style nouveau

Spécialiste des jardins de bord de mer et s’inspirant du célèbre Christopher Lloyd, Erwan Tymen fait disparaître les frontières entre végétalisation maîtrisée et paysage environnant. Il utilise notamment une technique tout droit venue du Japon, la taille en Karikomi, technique consistant à transformer le végétal. Il s’inspire de la taille naturelle du vent de mer sur les végétaux du trait côtier, pour sculpter les plantes de jardin.

Erwan Tymen est un compositeur de jardin qui accorde les formes, les textures, les couleurs. Il incorpore aussi à ses créations de nombreuses palissades et dalles de schiste qu’il décrit : «Noir comme un ciel d’orage… » tel qu’il a pu l’ observer en Irlande.

Des principes

« La supériorité de l’homme sur la nature n’a pas sa place. Je m’adapte aux circonstances, je ne suis qu’un bon copieur de la nature. »

Erwan Tymen se définit lui même comme un chef d’orchestre dont le rôle est d’accorder l’histoire des hommes à la partition des éléments naturels. Selon lui, le jardin doit s’accorder au paysage environnant, il ne doit faire qu’un avec l’existant. S’inspirer de l’environnement et jouer sur les contrastes des végétaux et matériaux pour en faire un jardin unique.

« Mon rôle est de me laisser guider et influencer par tout ce qui va venir de l’extérieur. Je n’existe plus. »

Se basant sur une palette végétale restreinte, il crée des jardins intimistes sans jamais omettre le paysage et le lieu qui l’entoure.

Il laisse place à l’improvisation. Le choix et la disposition des végétaux se font bien souvent sur le terrain et aucune importance si une plante change finalement de place au dernier moment. C’est ce que l’on ressent sur l’instant qui compte.

Réalisant des jardins de la Bretagne jusqu’à l’ Andalousie (Espagne), Erwan Tymen, artiste jardinier, s’impose comme un précurseur et une référence.

Sources :

Les jardins paysagers d’Erwan Tymen // Dix-neuf jardins Erwan Tymen // www.actualites.bellesdemeures.com // www.cotemaison.fr