09 83 49 55 00

Définition :

  1. Densité résidentielle : nombre d’habitants à l’unité de surface.
  2. Densité urbaine : nombre d’habitants plus nombre d’employés à l’unité de surface
  3. Densité humaine : nombre d’habitants, d’employés, d’élèves et d’étudiants à l’unité de surface. Élément essentiel de l’intensité urbaine, c’est elle qui compte pour l’organisation des transports. En dessous d’une certaine densité, on ne sait pas organiser le transport public.

Toutes choses égales par ailleurs, la densité résidentielle diminue au fur et à mesure que la surface concernée s’agrandit. En effet, pour un petit lotissement il n’y aura que du logement ; à l’échelle du quartier il faudra ajouter école, espaces verts… ; à l’échelle du secteur urbain, un lycée, une médiathèque… et à l’échelle de la ville, un aéroport, des parcs ou forêts urbaines… La densité n’a donc de sens que si on indique le territoire sur lequel elle est calculée ou s’il s’agit d’une densité résidentielle nette (que du logement).

Pour que le cadre bâti soit agréable, la diversité et la qualité de l’aménagement des espaces extérieurs doivent être d’autant plus élevées que la densité est importante et les voitures ne doivent pas occuper l’espace libre.

(Voir aussi : Accessibilité, Compacité, Morphologie urbaine)

Tewfik Guerroudj, architecte, urbaniste

in Petit vocabulaire de l’urbanisme