09 83 49 55 00

Le paysage peut-il aider la ville?

Le bassin méditerranéen concentre plus qu’ailleurs les enjeux de l’époque liés à la sur-occupation des territoires : pollution, étalement urbain, sécheresse, inondations violentes, transformation irréversible des paysages…

Exception faite des zones protégées par la loi ou la réglementation, le paysage méditerranéen ne résiste pas à la banalisation des périphéries urbaines et à la déprise des terres agricoles.

Autant de constats et questionnements qui nourriront le débat à l’occasion de ces Assises :

  • Comment accueillir une population toujours plus grande en maintenant un cadre de vie de qualité? 
  • Comment inventer une nouvelle esthétique qui s’inscrive dans une gestion durable de l’environnement? 
  • Comment concilier une économie touristique florissante et la préservation de ce cadre de vie? 

Une réflexion en marche avec l’ensemble des professionnels concernés

Les territoires de méditerranée sont héritiers d’une grande tradition horticole. Les jardins d’agrément (les bastides, les villas, etc.) et les jardins de production ont souvent fait le lien entre la ville et la campagne.

La question du partage démocratique de l’espace, souvent mis à mal par la forte spéculation immobilière, alimentera également la réflexion :

  • Comment concevoir, dans ce contexte, des usages partagés?
  • Comment ce savoir-faire horticole s’adapte-t-il pour répondre aux grands enjeux actuels?
  • Enfin, comment le bassin méditerranéen redevient-il l’espace et le paysage communs de ses différentes cultures?

Alternant ateliers sur sites ou en séances plénières, avec des intervenants de grande qualité, l’objectif de ces trois jours est de faire avancer la réflexion sur ces thématiques communes à de nombreux territoires en France, et dans le monde, à travers l’exemplarité de la Méditerranée.

Des visites seront également organisées pour découvrir des sites emblématiques, comme la nouvelle Promenade du Paillon.

Sources et crédits photographiques